Hvat ër mëd Asum

« Que font les Ases… »

Vous vous sentez proche de la tradition et la mythologie nordique ?
Vous souhaitez découvrir la culture et les valeurs des anciens européens ?
Vous voulez sortir d'une vision dogmatique du développement des civilisations ?
Vous avez envie de découvrir le pays mythique d’hyperborée, terre bénie des dieux ?

Nous vous proposons de changer votre regard sur la civilisation celto-nordique issue de l’hyperborée, de remonter dans le temps pour découvrir une nouvelle grille de lecture et sortir de l’idéologie et la vision dogmatique de la pensée unique imposée par le monde romain et ses successeurs.

Un voyage dans les racines de la civilisation celto-nordique

Hvat ër mëd Asum met en musique un extrait du poème de la Völuspa (veu-louss-pa), en français « Prophéties de la voyante », poème central d’un vaste ensemble de textes en vieux norrois qui composent l’Edda poétique.

Il s’agit de la plus célèbre œuvre parmi les poèmes mythologiques nordiques, un poème cosmogonique et eschatologique qui prend la forme d’un long monologue où une voyante expose au dieu Odin l’histoire et le destin du monde, depuis l’origine jusqu’au Ragnarök qui verra l’avènement d’un renouveau de l’univers.

Les révélations de la voyante (1) concernent tout d’abord les temps de la création, puis les grands événements mythologiques qu’elle décrit à la première personne. La fin du monde et ce qui lui succède sont ensuite racontés à la troisième personne.

1) Chez les anciens nordiques, une prophétesse ou voyante était appelée völva (d’où Völuspa : la prédiction de la voyante). Cette forme de narration, qui évoque un dédoublement de la personnalité, est caractéristique des médiums et dénote une influence chamanique, pratique essentiellement réservée aux femmes qui passaient pour avoir des talents particuliers pour la magie et la divination. Les völva* pratiquaient en effet une sorte de chamanisme (le seidr) qui leur permettait de parvenir à un état de transe et d’avoir une vision de l’avenir.

Hvat ër mëd Asum est une pièce écrite par le compositeur Patrice Michaud pour une précédente saison du Chœur des Chants du Monde. Elle commence par le kulning (1), l’appel envoûtant de la bergère à son troupeau – chanté par une voix solo -, puisque c’était majoritairement aux femmes de surveiller les troupeaux l’été. Plusieurs strophes du poème de la Völuspa sont ensuite chantées par un second soliste (strophes 204-205) puis par le chœur (strophes 210-230).

La pièce est donc écrite pour 2 solistes (soprano et ténor), un chœur à 4 voix, une harpe celtique, un orchestre à cordes, des percussions ethniques et symphoniques.

1) Comme le yodel, le kulning utilise la propagation du son sur une longue distance, pouvant ainsi se faire entendre sur plusieurs kilomètres. Ce chant ancestral n’a généralement pas de paroles, et se compose de syllabes lourdes et de voyelles.

« II n’y avait ni sables ni mer, ni ondes rafraîchissantes ;
On ne voyait ni terre ni voûte céleste.
C’était un abîme béant, sans végétation nulle part. » (str. 3)

« Trois ases puissants et charitables
Trouvèrent sur le rivage Ask et Embla,
Sans force encore et sans destination.
Ceux-ci ne possédaient pas d’âme ; ils n’avaient ni raison,
Ni vie ni mouvement ni beau teint.
Odin leur donna une âme, Hönir leur donna la raison,
Lodur leur donna la vie et le beau teint. » (str. 17-18)

« Je sais qu’il existe un frêne qui s’appelle Yggdrasil.
La cime de l’arbre est enveloppée de blanches vapeurs d’eau.
Delà découlent des gouttes de rosée qui tombent dans la vallée.
Il se dresse éternellement vert au-dessus de la fontaine miraculeuse. » (str. 19)

« Je prévois loin dans l’avenir la fin du monde
Et la chute des dieux tout-puissants. »

« Le soleil s’obscurcit, la terre s’abîme dans la mer,
Les étoiles scintillantes sont précipitées de la voûte céleste,
Le feu et la fumée font rage ;
Les flammes vacillantes s’élèvent jusqu’au ciel. » (str. 57)

La civilisation celto-nordique, également appelée hyperboréenne, est à l’origine des peuples indo-européens. Ce peuple mythique de l’Antiquité « vient d’au-delà de Borée (où le souffle de Borée n’atteint pas) ».

On trouve l’Hyperborée mentionnée par Hésiode et dans certains récits, tel celui d’Apollon lorsqu’il s’y arrête avant de parvenir à Delphes. Le dieu y aurait passé tous les hivers pour profiter de son climat toujours ensoleillé. D’ailleurs, sa mère Leto serait hyperboréenne. Les héros Héraclès, Persée et Thésée s’y seraient également rendus.

« Ceux qui ont écrit sur les anciens mythes [racontent que] dans les régions situées au-delà des Celtes, il y a dans l’Océan une île au moins aussi grande que la Sicile. Cette île est située au nord et habitée par les Hyperboréens, ainsi nommés parce qu’ils vivent au-delà de l’endroit d’où souffle le vent du nord. » Diodore de Sicile

Selon les grecs, l’Hyperborée faisait partie de ces régions du monde difficilement accessible parce que se situant aux confins du monde. Elle est décrite comme une terre paradisiaque où les habitants vivaient heureux. Ils ne connaissaient pas les maladies et ne craignaient pas la mort, vivant plus longtemps qu’ailleurs. Les terres hyperboréennes on été recouvertes par la dernière glaciation d’il y a plus de 10’000 ans.

Informations et inscription

Détail de la session

Le chœur virtuel est ouvert à tous, choriste expérimenté ou débutant, quel que soit votre lieu ou un pays de résidence. 

Planning de la session

Préparation et enregistrement en ligne  du 17 au 31 octobre 2023

Ouv. des pré-inscriptions

15 avril 2023

Vous avez des questions ? Vous souhaitez être informé(e) ou notifié(e) ? Cliquez sur le bouton en bas de la page.

Attention, le Chœur virtuel n’est en aucun cas comparable à la préparation d’une pièce lors d’une répétition en présentiel. Nous proposons une expérience différente qui peut être vécue depuis chez vous, quel que soit votre lieu ou pays de résidence.

Comment se déroule le chœur virtuel ?

La Mythologie nordique est à la fois fascinante et emplie de mystère. La résurgence des anciens mythes est cependant plus qu’un simple divertissement, c’est un chemin spirituel pour des esprits en quête de retour à la terre et de reconnexion avec les ancêtres. Cette culture, qui possédait une connaissance cosmologique et un lien très profond avec la nature, contient en effet des leçons essentielles pour mieux comprendre notre monde moderne.

C’est pourquoi nous vous proposons de vous immerger dans une tradition intimement liées à nos origines en chantant des extraits de l’Edda poétique – dans la langue originale -, sous la forme d’un projet inédit et stimulant regroupant des participants de plusieurs régions ou pays.

La technologie ouvre de nouvelles possibilités mais réaliser une répétition en visioconférence est encore impossible à mettre en œuvre pour la pratique du chant en groupe. En effet, la latence créée par les transmissions vidéos ne permet pas d’entendre les autres chanteurs, la musique ou la bande son, de façon synchronisée, sans parler du retour pour les choristes (monitoring) qui n’est absolument pas utilisable – la latence générant entre une demi-seconde et deux secondes de décalage entre les chanteurs.

Il est par contre possible de créer un chœur virtuel, c’est à dire de regrouper les prestations individuelles des chanteurs, plus exactement les enregistrements, puis d’effectuer le montage sous la forme d’un clip où chaque participant apparaît dans une vignette et à certains moments.

La préparation musicale est pour l’instant en français. Quant au poème de la Völuspa (veu-louss-pa), en français « Prophéties de la voyante », il est chanté en vieux norrois.

Pour réaliser ce chœur virtuel, nous avons développé des outils d’apprentissage pour vous aider à chauffer votre voix, préparer musicalement Hvat ër mëd Asum avec les conducteurs vidéo et effectuer les enregistrements. Tout est expliqué de manière simple et accessible à tous : il suffit de suivre les indications étape après étape, jusqu’à l’envoi des enregistrements.

Configuration de base : vous devez disposer d’une connexion internet (1), d’un ordinateur (portable ou fixe) muni d’une webcam (720p minimum), un smartphone ou une tablette (résolution 1080p minimum) et un casque audio – ou de simples écouteurs.

Configuration avancée : pour une meilleure qualité audio et vidéo, vous pouvez utiliser, en plus du matériel indiqué dans la configuration de base, un micro (USB ou XLR) ou un enregistreur numérique, ainsi qu’une webcam HD/4K ou une caméra (HD /4K).

1) Une grande partie de la population n’ayant pas forcément accès à l’internet à très haut débit, nous avons fait en sorte que les conducteurs vidéo requièrent peu de bande passante. Les flux vidéo ne nécessitent donc pas une connexion à très haut débit.

Bien sûr ! Chaque participant recevra une invitation pour la 1ère diffusion en ligne de l’œuvre finale. La date de la diffusion sera communiquée par mail à tous les participants dès la fin de la postproduction du projet.

Produire un chœur virtuel est un travail de longue haleine, même pour la réalisation d’une pièce de courte durée. Car derrière la composition de la pièce, la préparation des outils d’apprentissage, des conducteurs vidéo et l’ensemble de la postproduction, il y a une équipe engagée pour que chaque participant puisse vivre la meilleure expérience. La participation n’est donc pas gratuite mais le montant n’est pas un frein à votre participation.

Avoir une connaissance du solfège et du chant vous permettra de gagner de temps. Nous avons néanmoins fait en sorte que les supports pédagogiques et les conducteurs vidéo soient accessibles à tous, quel que soit le niveau – une première répartition des voix et des passages à chanter est effectuée en fonction des indications données par le participant sur le formulaire d’inscription.

Oui, nous souhaitons mettre en valeur les participants ayant des qualités vocales indéniables et/ou répondant à l’esthétique musicale recherchée. Pour intégrer le petit groupe ou chanter un passage  solo, il suffit de cocher la case correspondante sur le formulaire d’inscription, en joignant un extrait audio d’un enregistrement de votre voix.

Les problèmes techniques étant indissociables de l’informatique, nous avons mis en place une assistance pour répondre à vos questions, résoudre les éventuels dysfonctionnements que vous pourriez rencontrer et éviter que la technologie ne soit un obstacle à votre participation.

Il est difficile de répondre précisément à cette question car le temps de préparation et d’intégration sera différent d’une personne à l’autre. La préparation musicale du chœur virtuel se déroulant sur une période de quelques jours seulement, il est en tout cas nécessaire de répéter votre voix chaque jour afin d’être prêt pour l’enregistrement.

C’est très simple. cliquez sur le bouton « Je souhaite participer au chœur virtuel » ou sur l’onglet « S’inscrire ». Remplissez le formulaire d’inscription, sélectionnez le mode de règlement puis effectuez votre paiement. Vous recevrez un mail de confirmation avec votre facture et les codes d’accès à votre espace personnel.

Vous aimerez aussi...

Découvrez les autres projets auxquels vous pouvez participer quel que soit votre lieu ou pays de résidence.

Vous souhaitez pratiquer le chant en reliant la conscience, le corps, les émotions et les énergies subtiles ?

Nous vous proposons une expérience musicale inédite sur 7 hauts lieux de la Terre, 7 endroits où circulent des courants essentiels à la transmission et la bonne conservation des énergies vitales, avec une musique conçue pour harmoniser votre vie en accord avec les fréquences de la nature…

( COMPOSITION EN COURS...)

dès le ... février 2024

Chœur virtuel

(composition en cours...)