Hvat ër mëd Asum

« Que font les Ases… »

Vous vous sentez proche de la tradition et mythologie nordique ?
Vous souhaitez découvrir la culture et les valeurs des anciens européens ?
Vous voulez sortir d'une vision dogmatique du développement des civilisations ?
Vous avez envie de découvrir le pays mythique d’hyperborée, terre bénie des dieux ?

Nous vous proposons de changer votre regard sur la civilisation celto-nordique issue de l’hyperborée, de remonter dans le temps pour découvrir une nouvelle grille de lecture et sortir de l’idéologie et la vision dogmatique de la pensée unique imposée par le monde romain et ses successeurs.

Un voyage dans les racines de la civilisation celto-nordique

Hvat ër mëd Asum met en musique un extrait du poème de la Völuspa (veu-louss-pa), en français « Prophéties de la voyante », poème central d’un vaste ensemble de textes en vieux norrois qui composent l’Edda poétique.

Il s’agit de la plus célèbre œuvre parmi les poèmes mythologiques nordiques, un poème cosmogonique et eschatologique qui prend la forme d’un long monologue où une voyante expose au dieu Odin l’histoire et le destin du monde, depuis l’origine jusqu’au Ragnarök qui verra l’avènement d’un renouveau de l’univers.

Les révélations de la voyante (1) concernent tout d’abord les temps de la création, puis les grands événements mythologiques qu’elle décrit à la première personne. La fin du monde et ce qui lui succède sont ensuite racontés à la troisième personne.

1) Chez les anciens nordiques, une prophétesse ou voyante était appelée völva (d’où Völuspa : la prédiction de la voyante). Cette forme de narration, qui évoque un dédoublement de la personnalité, est caractéristique des médiums et dénote une influence chamanique, pratique essentiellement réservée aux femmes qui passaient pour avoir des talents particuliers pour pratiquer la magie et la divination. Les völva* pratiquaient en effet une sorte de chamanisme (le seidr) qui leur permettait de parvenir à un état de transe et d’avoir une vision de l’avenir.

Hvat ër mëd Asum est une pièce écrite par le compositeur Patrice Michaud pour la saison 2018 du Chœur des Chants du Monde. Elle commence par le kulning (1), l’appel envoûtant de la bergère à son troupeau – chanté par une voix solo -, puisque c’était majoritairement aux femmes de surveiller les troupeaux l’été. Plusieurs strophes du poème de la Völuspa sont ensuite chantées par un second soliste (strophes 204-205) puis par le chœur (strophes 210-230).

La pièce est écrite pour 2 solistes (soprano et ténor), un chœur à 4 voix, une harpe celtique, un orchestre à cordes, des percussions ethniques et symphoniques.

1) Comme le yodel, le kulning utilise la propagation du son sur une longue distance, pouvant ainsi se faire entendre sur plusieurs kilomètres. Ce chant ancestral n’a généralement pas de paroles, et se compose de syllabes lourdes et de voyelles.

« II n’y avait ni sables ni mer, ni ondes rafraîchissantes ;
On ne voyait ni terre ni voûte céleste.
C’était un abîme béant, sans végétation nulle part. » (str. 3)

« Trois ases puissants et charitables
Trouvèrent sur le rivage Ask et Embla,
Sans force encore et sans destination.
Ceux-ci ne possédaient pas d’âme ; ils n’avaient ni raison,
Ni vie ni mouvement ni beau teint.
Odin leur donna une âme, Hönir leur donna la raison,
Lodur leur donna la vie et le beau teint. » (str. 17-18)

« Je sais qu’il existe un frêne qui s’appelle Yggdrasil.
La cime de l’arbre est enveloppée de blanches vapeurs d’eau.
Delà découlent des gouttes de rosée qui tombent dans la vallée.
Il se dresse éternellement vert au-dessus de la fontaine miraculeuse. » (str. 19)

« Je prévois loin dans l’avenir la fin du monde
Et la chute des dieux tout-puissants. »

« Le soleil s’obscurcit, la terre s’abîme dans la mer,
Les étoiles scintillantes sont précipitées de la voûte céleste,
Le feu et la fumée font rage ;
Les flammes vacillantes s’élèvent jusqu’au ciel. » (str. 57)

La civilisation celto-nordique, également appelée hyperboréenne, est à l’origine des peuples indo-européens. Ce peuple mythique de l’Antiquité « vient d’au-delà de Borée (où le souffle de Borée n’atteint pas) ».

On trouve l’Hyperborée mentionnée par Hésiode et dans certains récits, tel celui d’Apollon lorsqu’il s’y arrête avant de parvenir à Delphes. Le dieu y aurait passé tous les hivers pour profiter de son climat toujours ensoleillé. D’ailleurs, sa mère Leto serait hyperboréenne. Les héros Héraclès, Persée et Thésée s’y seraient également rendus.

« Ceux qui ont écrit sur les anciens mythes [racontent que] dans les régions situées au-delà des Celtes, il y a dans l’Océan une île au moins aussi grande que la Sicile. Cette île est située au nord et habitée par les Hyperboréens, ainsi nommés parce qu’ils vivent au-delà de l’endroit d’où souffle le vent du nord. » Diodore de Sicile

Selon les grecs, l’Hyperborée faisait partie de ces régions du monde difficilement accessible parce que se situant aux confins du monde. Elle est décrite comme une terre paradisiaque où les habitants vivaient heureux. Ils ne connaissaient pas les maladies et ne craignaient pas la mort, vivant plus longtemps qu’ailleurs. Les terres hyperboréennes on été recouvertes par la dernière glaciation d’il y a 10’500 ans.

Informations et inscription

Détail de la session

Le chœur virtuel est ouvert à tous, choriste expérimenté ou débutant, quel que soit votre lieu ou un pays de résidence. 

Agenda de la session

Préparation et enregistrement en ligne  du 1er au 12 mai 2023

Ouverture des inscriptions

10 avril 2023

Vous avez des questions ? Vous souhaitez être informé(e) ou notifié(e) ? Cliquez sur le bouton en bas de la page.

Attention, le Chœur virtuel n’est en aucun cas comparable à la préparation d’une pièce lors d’une répétition en présentiel. Nous vous proposons une expérience différente qui peut être vécue depuis chez vous, quel que soit votre lieu ou pays de résidence.

Jours
Heures
Minutes
Secondes
Jours
Heures
Minutes
Secondes

Vous aimerez aussi...

Découvrez les autres projets phares de 2023, des sessions auxquelles vous pouvez participer quel que soit votre lieu ou pays de résidence.

Vous souhaitez pratiquer le chant en reliant la conscience, le corps, les émotions et les énergies subtiles ?

Nous vous proposons une expérience musicale inédite sur 7 hauts lieux de la Terre, 7 endroits où circulent des courants essentiels à la transmission et la bonne conservation des énergies vitales, avec une musique conçue pour harmoniser votre vie en accord avec les fréquences de la nature…

GAYATRI MANTRA

dès le 10 octobre 2023

Choeur virtuel 2

Gayatri Mantra

Vous souhaitez retrouver la tranquillité de l’esprit, vous débarrasser du stress et changer votre destin ?

Le Chœur des Chants du Monde vous propose de chanter le mantra le plus sacré du Veda, un hymne dont la répétition vocale a des résonnances dans le corps et un grand pouvoir de guérison. Une vibration qui éveille, équilibre et énergétise le corps en faisant circuler la force vitale appelée « Prana »…